Travaux d’enfouissement des « réseaux secs »

18/05/2019
Travaux d’enfouissement des « réseaux secs »

Travaux d’enfouissement des « réseaux secs »

             La Commune, dans le souci d’améliorer la vie quotidienne des habitants et leur cadre de vie, enfouit les « réseaux humides » (conduites d’eau potable et des eaux usées et pluviales). Mais aussi les « réseaux secs » (éclairage public, électricité, téléphone). Elle le fait, pour ces derniers, souvent quand des travaux d’assainissement, de séparation des eaux potables et usées etc. sont nécessaires. Et qu’ils ont nécessité l’ouverture d’une tranchée. Cela se réalise en collaboration technique et financière avec le Syndicat d’Electrification de la Haute-Loire (prise en charge de 45 % des frais) Ce syndicat confie habituellement ce type de travaux publics à l’entreprise Bouygues.

            Ces travaux qui permettent d’enfouir dans le sol les dispositifs aériens (fils sur poteaux, pylônes) contribuent à réduire le nombre d’incidents provoqués par les intempéries (vent, neige). Mais aussi à augmenter la qualité de l’aspect de l’environnement (suppression des fils et poteaux enlaidissant le paysage). Le Bourg et treize hameaux ont bénéficié de ces améliorations. Aujourd’hui, c’est la partie nord-ouest de la Pouyat (« les Hauts de la Pouyat ») qui en profite. C’est l’entreprise sanpaloune Sébastien Giraud qui, à la demande de la Mairie, a été retenue pour effectuer les travaux.

            Ce sont ENEDIS (ex EDF) et le Syndicat d’Electrification qui rencontrent les propriétaires dans le cas où ils doivent passer dans un terrain privé ou installer, par exemple un lampadaire de l’éclairage public, sur une parcelle privée.