Aux portes du Velay, dans une vallée de merveilles...
Mairie de St Pal de Mons - Haute-Loire

Découvrir la commune de Saint-Pal-de-Mons

La nature a le charme de la vie

Situé à proximité des gorges de la Dunière, aux portes du Velay, Saint-Pal-de- Mons vous transporte dans une vallée de merveilles. Dans un cadre naturel et calme, vous visiterez le site de Laval dédiée à St Julien de la Tourette, les vestiges de trois châteaux au Suc de Mons.
 
Puis votre visite se poursuivra par la découverte de 2 moulins à eau (le premier sur la Dunière et le second sur la Semène) et par le pont de la vache qui enjambe la Dunière sur la D500 reliant Saint Pal de Mons à Montfaucon.
 
La vie à Saint-Pal

Ce petit village accueille dans ses deux écoles primaires plus de 280 élèves. Vous pouvez y trouver dans le domaine jeunesse un centre de loisirs, une crèche, un relais assistante maternelle et un local dédié aux adolescents.

Pour ce qui est de la vie en entreprise, une zone industrielle de 28 ha couvre un bassin économique divers et varié (plasturgie, métallurgie, artisanat, textile...)

Pour vous divertir différentes animations vous seront proposées pendant l'année : fête du 14 juillet avec le bal des pompiers et feux d'artifice, la vogue annuelle, le 2ème weekend de septembre avec son défilé de chars, différentes randonnées organisées par les associations San Palounes, la fête de la musique en juin. La médiathèque ainsi que l'office de tourisme seront heureux de vous accueillir pour toutes informations.

Les jours de marché sont le jeudi et le dimanche matin.
  • Situation géographique :
    18 km de Firminy, 30 km de Saint Etienne
    60 km du Puy en Velay
  • Population : 
    2 121 recensement 2011 (les San Palous)
  • Altitude : 830 m
  • Superficie : 2711 hectares


Chant du San Palou


1er couplet
Que l'on vienne du Puy
Ou bien de St-Etienne,
La route vous amène
En charmant pays. Perché sur un piton,
Dominant la Dunière
Il abrite en ses pierres
De joyeux compagnons
Qui tirent de leur métier
La joie de vivre et d'espérer

Refrain
C'est à Saint Pal-de-Mons
Où claquent les navettes
Leur bruyante chanson
Lui donne un air de fête
« En avant les battants,
Déroulez-vous canettes,
Et sortez le ruban
C'est le refrain (bis) du tisserant

Un peu d'Histoire...

Dès l'Antiquité,
Saint Pal de Mons fut très probablement une région de passage et de mélange, si l'on en croit les diverses origines latines ou celtes des noms de familles ou de lieux-dits.

Au 11ème siècle,
il existait vraisemblablement à l'emplacement de l'église actuelle une église et son prieuré, dédiés à Saint Paul. Nous savons que cette église était basse, exiguë, avec des chapelles débordant sur l'extérieur de l'édifice. Le bourg de Saint Pal ne devait se situer que sur la crête du piton rocheux, le long de l'actuelle montée des Lilas au bord de laquelle on peut deviner les anciennes enceintes.

Au 12ème siècle,
fut construite la chapelle Saint Julien la Tourette, au lieu-dit Laval au-dessus des gorges de la Dunière, qui est restée jusqu'à nos jours un lieu de pèlerinage chaque année à Pentecôte. La chapelle a récemment fait l'objet de quelques travaux : réfection du toit, de l'intérieur et des statues. A la même époque se dressait également au Suc de Mons un château situé sur deux niveaux de l'éperon rocheux dominant la Dunière et dont les fouilles ont permis de dégager les soubassements. Ce chateau a dû être détruit à la fin di XIII ème siècle.C'est pourquoi Saint Pal de Mons était divisé en deux mandements : celui du prieuré de Saint Paul et celui du château de Mons, d'où le nom primitif de Saint Paul de Mons, devenu par la suite Saint Pal de Mons. La région était alors commandée par l'évêque du Puy, comte du Velay

Saint Pal de Mons connut au fil des siècles des tribulations de toutes sortes.
La guerre de Cent Ans y vit beaucoup de massacres :
en 1381, le village de La Vialatte fut complètement détruit et ses habitants tués.

Lorsque le protestantisme se développa sur cette terre très catholique,
le château de Mons fut assiégé et pris en 1573 par le lieutenant du Baron des Adrets, qui commandait les troupes protestantes. Il fut repris en 1574 par assoiffement par les catholiques sur les ordres du marquis de saint Vidal, les assiégeants détournant les eaux qui alimentaient le château.
Concernant le château de Mons il s'agit sans doute d'un nouveau château, celui qui est appelé « Mons-Lèz- Saint Pol » en 1506 et qui devait s'élever entre St Pal et Villedemont.

Pendant la Révolution,
Les prêtres insermentés furent cachés et protégés par la population.

Au début du 19ème siècle,
alors que le calme et la liberté du culte s'installent à nouveau, la commune comptait 1330 habitants qui vivaient pour la majorité d'entre eux de l'agriculture. On y pratiquait également des activités artisanales. Dans les campagnes, à proximité des rivières, on filait la soie dans les moulinages. Au bourg, on fabriquait des rubans avec les métiers de barre. Il fut ainsi jusqu'à une époque récente où toute la rue de Bartou s'adonnait à la passementerie. L'ancienne église fut remplacée en 1874. C'est un édifice de style roman, à trois nefs et un très grand déambulatoire dans le chœur.
La commune comptait à la veille de la 1ère Guerre Mondiale jusqu'à 2500 habitants.

Pour terminer, voici les armes de Saint Pal de Mons : 
De gueules à un coeur d'or
Coupé d'or à un pal de gueules
Avec une couronne murale de trois tours
Crénelées sur une cartouche
Entouré de branches de chênes et de lauriers